Elle devient une destination à la mode depuis quelques années, peut-être parce qu’on raffole de la cuisine japonaise, ou peut être encore parce qu’elle sait allier chic et effervescence. Une chose est sûre : vous devez visiter Tokyo !

Shinjuku et Shibuya, au milieu des tokyoïtes

Vous l’avez certainement vu dans de nombreux films : le fameux crossing de Shibuya aussi surnommé le plus grand passage piéton au monde. Situé au cœur de la mégapole japonaise, il représente à lui-seul ce que Tokyo a de plus extravagant à offrir : une foule immense qui se croise dans l’ordre et le calme, entourée d’immenses immeubles aux publicités plus assourdissantes les unes que les autres. Bienvenue à Shibuya ! C’est ici le quartier où les jeunes s’amusent et viennent faire du shopping. On a donné aux japonaises qui fréquentent trop ce quartier le surnom de shibuyettes. Un attribut plutôt flatteur.
Non loin de là, le quartier de Shinjuku suit le même exemple et est lui aussi noir de monde. Comment une ville peut-elle engorger autant de gens dans un respect des règles stricte et sans embûche ? C’est pourtant ce qui se passe et, à Shinjuku plus qu’ailleurs dans la ville se mêlent quartiers des affaires, quartier des plaisirs, bière et saké coulant à flot mais aussi respect mutuel de son voisin. Prenez donc le temps d’une balade nocturne dans le Golden gai pour observer un Japon typique encore récemment fermé aux touristes occidentaux. Le Tokyo agité se vit la nuit, définitivement.

Boire un thé au Hamarikyu garden

Loin du tumulte citadin de la veille, c’est vers le quartier de Hiroo que l’on se dirige aujourd’hui dans une ambiance beaucoup plus calme et discrète. Loin du flot des touristes, on fréquente ici davantage les petites rues et l’on prend plaisir à flâner dans les petits commerces pour le plus grand plaisir des commerçants. Non loin de la tour de Tokyo, qui fait la réputation de ce quartier, se situe un grand complexe de temple sévèrement peu fréquenté et qui mérite la visite. Les courbures du monument sont magnifiques et offrent un point de vue idéal pour qui aime prendre de belles images. Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être même assister à une cérémonie bouddhiste.
Mais le plus grand plaisir des environs réside certainement dans la visite du jardin Hamarikyu situé en face de la baie de Tokyo. Accessible depuis la tour à pied, celui-ci est l’un des plus beaux exemples de parcs et jardins japonais que propose la capitale. Si vous allez fouler l’herbe au printemps, vous croiserez de magnifiques tulipes d’un jaune éclatant partout sur votre chemin. Les styles de jardin s’enchaînent et ne se ressemblent pas jusqu’à une pause bien méritée. Quoi de mieux qu’un thé traditionnel japonais accompagné d’une sucrerie au riz pour terminer cette belle après-midi ? Le décor et le repos sur tatami sont exquis.

Tokyo, on y reviendra

Cette promenade d’un week-end nous a offert tant de plaisirs et ce n’est qu’un début. La ville de Tokyo, capitale-monde, a de quoi séduire les uns comme les autres et s’éloigne grandement des clichés qu’on veut souvent lui assigner. Une ville chic et moderne à coup sûr.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *